Stratégies réseaux sociaux : la fin du marketing classique ?

Stratégies réseaux sociaux : la fin du marketing classique ?

Les réseaux sociaux modifient la manière de communiquer, de faire du commerce ou de traiter la relation client et donc plus globalement, la manière d’envisager les stratégies marketing

Comment le marketing est devenu incontournable ?

Dans un contexte ultra-concurrentiel de saturation de l’offre, la démarche marketing s’est développée pour permettre aux industriels d’écouler leurs productions en stimulant la demande chez les consommateurs, ainsi qu’en étudiant les besoins des consommateurs, au travers notamment des stratégies de ciblage, de positionnement et l’établissement des 4 variables d’une stratégie marketing : Le prix, le produit, le lieu de vente, et la politique de communication. 

Sur quels critères se base une stratégie marketing « classique » ?

Les études de marché réalisées pour le compte des services marketing, se basent sur des critères statistiques. Le but est de pouvoir découper un ensemble de consommateurs en sous-ensembles dits homogènes de par des caractéristiques quantifiables telles que l’âge, les catégories socio-professionnelles, le lieu de villégiature, le niveau d’études, les revenus … Une grande partie des statistiques utilisées peuvent d’ailleurs provenir de l’INSEE qui publie très régulièrement ses études sur la population française; 

Pourquoi ce modèle n’est plus suffisant ?

Parce que les attentes des consommateurs vis à vis des marques ont changé ! Là encore, on parle des attentes d’une cible auxquelles il faut répondre en adaptant la stratégie marketing. Et parmi ces attentes, on peut relever : instantanéité, ubiquité, facilité de contact, réactivité, transparence … Le consommateur n’est plus seulement là pour acheter, mais aussi pour communiquer avec l’entreprise, avoir une relation différente avec elle. Et quel support permet de répondre à ces attentes ? Les réseaux sociaux ! Ils comptent toutes ces qualités (qui sont aussi leurs défauts parfois), et sont donc désormais partie prenante dans toute stratégie marketing : ne serait-il pas inconcevable de ne pas s’adapter à son audience, comme cela se fait depuis plusieurs décennies ? Si le support change et évolue, le principe reste le même. 

Du marketing sur les réseaux sociaux ? 

Pour nombre de petites entreprises, la présence sur les réseaux sociaux se limite à la page Facebook gérée par le stagiaire parce que  » c’est un jeune et qu’il s’y connait … » Et pourtant, au même titre que l’élaboration d’une stratégie de prix, ou la mise en place d’une politique de communication sur des supports traditionnels, le développement sur les réseaux sociaux passe par une vraie stratégie marketing : étude préalable, définition des cibles, choix d’un positionnement, des leviers adéquats, du ton à employer, de la fréquence des publications … 

La façon de penser évolue : si auparavant on se consacrait à étudier des critères purement statistiques, on peut aujourd’hui utiliser des leviers beaucoup plus puissants : les passions et centres d’intérêt des prospects et clients ! Ainsi, sur les réseaux sociaux, il est de bon ton de ne pas vouloir vendre à tout prix, mais plutôt d’échanger avec sa communauté, de la valoriser, de la conforter en lui apportant des avantages exclusifs, cohérents avec les attentes de ses membres. C’est une approche différente du marketing, qui permet d’enrichir la relation avec le consommateur. Dans un contexte où la fidélisation est bien souvent le point crucial des stratégies commerciales, les réseaux sociaux ne seraient-ils pas une des solutions les plus intéressantes ?

Vers une stratégie des 5P ?

Les réseaux sociaux sont à intégrer dans la stratégie marketing globale

On peut alors se poser la question : le marketing moderne n’admettrait-il pas 5 variables dans la construction des stratégies globales ? 

Le marketing des réseaux sociaux, s’il est par bien des aspects similaire au marketing traditionnel, il s’en démarque pourtant sur bien des points et notamment sur la manière de considérer le client : source de revenus directs dans un cas, source d’informations précieuses dans l’autre. Si on ne peut pas parler de 5P, il faut alors bien intégrer la composante « sociale » dans la stratégie de communication pour mener à bien une campagne moderne. 

En conclusion, on le voit, les réseaux sociaux révolutionnent la façon d’aborder le marketing, et bousculent tout. Pourtant à bien y réfléchir, et comme souvent en marketing, le bon sens surpasse les concepts complexes et la sémantique. Les réseaux sociaux ne doivent pas faire peur aux responsables marketing ou aux chefs d’entreprise, ils correspondent simplement à l’évolution de la société. Ils apportent seulement un nouvel éclairage sur le marketing.

Leave a comment to this post Required fields are marked *