5 Conseils pour planter votre projet web !

Mettre en place un projet web demande du temps, des compétences et un budget. Mais tout chef d’entreprise ou responsable marketing / communication a déjà été confronté à la difficulté de mettre en place (et réussir !) un projet web. Voici quelques conseils pour planter votre projet à coup sûr. Bien entendu, si vous vous reconnaissez dans l’article qui suit, n’hésitez pas à consulter l’équipe Agoralink. 

Echouer sur le web en 5 étapes

1. Mal choisir une agence web 

C’est bien souvent la première étape du projet : le choix d’un prestataire. Sur le principe, pas de problème. Mais dans la réalité, quels sont les critères sur lesquels on choisit une agence web ? Bien entendu, on ne réalise pas de cahier des charges, le prestataire s’en chargera lors de la signature du devis.

Bien souvent, les critères sont :

– Une agence spécialiste d’une technologie en particulier (WordPress, Drupal, Magento…)

– Une agence sympa

– Une agence proche géographiquement

– Une agence créative, qui va produire des maquettes de très grande qualité

C’est une situation récurrente et pour des projets allant parfois jusqu’à plusieurs dizaines de k€… Dans tous les cas, les conditions sont réunies pour échouer : en sollicitant plusieurs agences web, toutes vous présenteront des outils sur lesquels elles sont spécialisées (CMS, outils propriétaires etc…). Vous allez alors perdre pas mal de temps à essayer de comprendre le fonctionnement, les points forts et les points faibles de ces outils. Vous allez regarder ce que vos concurrents utilisent… Bref, sur le web, les outils ne sont pas un problème, ils doivent s’adapter à votre projet, pour peu que ce dernier soit un tantinet réfléchi. Sur l’aspect “sympa” de l’agence, c’est un critère important mais pas suffisant, car vous allez devoir travailler en équipe avec l’agence pour réussir votre projet. Sur l’aspect géographique, les outils modernes permettent de travailler à distance sans aucun problème. Enfin, la côté créatif est souvent mis en avant lors du choix du prestataire… Même s’il est important, en réalité, que votre site soit vert ou bleu, ce qui importe, c’est qu’il atteigne ses objectifs. Et pour ce faire, ce sont les contenus du site web qui auront un rôle crucial.

2. Utiliser tout son budget sur la création du site web

C’est une des erreurs les plus courantes ! Vous avez un budget de 10k€ pour créer un site web… vous allez dépenser 9,5 k€ sur le site et avec satisfaction, vous pensez que vous avez fait tout votre possible pour réussir. Vous venez en réalité de mettre du plomb dans l’aile à votre projet.

Une fois mis en ligne, le site vous est livré. Et c’est tout. Et quelques semaines / mois après, vous allez découvrir avec stupeur que “ça ne marche pas”… C’est juste normal; C’est comme si vous aviez une Ferrari sans carburant… vous restez au garage ! Il y a ensuite un gros travail de création et d’optimisation des contenus du site, de référencement, de diffusion des contenus via emailing, réseaux sociaux… Il s’agit donc de gagner de la visibilité pour que votre cible de clientèle puisse venir sur votre site et interagir avec vos contenus.

3. Ne pas travaillez en collaboration avec votre agence

“C’est normal, vu le prix de la prestation de création de votre site web, vous n’allez pas en plus passer du temps avec le prestataire”

Cette phrase, nous l’avons entendu tellement souvent… Et c’est pourtant une cause sérieuse de défaillance de votre projet web. Sans interaction avec votre prestataire, sans travail de votre part pour la création des contenus du site, le site sera mis en ligne vide. Ou bien avec des contenus de faible qualité. Et par conséquence, il ne sera pas visible sur le web et pas efficace.

4. Acheter des clics sur Adwords

Bien souvent, lorsqu’on met en ligne un site de faible qualité, avec peu de contenu, on se rend compte après quelques mois que le trafic ne décolle pas. C’est normal, et on est alors tenté de faire du référencement payant. Là encore, c’est voué à l’échec. Car vous allez devoir payer sans cesse pour pouvoir être visible, mais on peut douter de l’efficacité de la démarche si les visiteurs du site arrivent sur des contenus de faible qualité. Vous allez augmenter sensiblement votre taux de rebond, et la qualité de vos annonces Adwords par rapport à vos pages web sera faible : vous serez alors obligé de payer plus cher que vos concurrents pour vous positionner au même niveau.

Quant à l’achat de clic auprès de régies publicitaires, sans aucun ciblage, bien entendu cette démarche est vouée à l’échec. Vous aurez bien l’assurance de voir votre budget englouti et le nombre de clics attendus, mais n’attendez aucune efficacité de la démarche.

5. Refondre le site

Vous avez fait votre site, auprès d’une agence web, en la choisissant sur les mauvais critères, vous avez mis tout votre budget sur le site, sans collaborer avec l’agence et donc : Cela ne fonctionne pas. Rassurez-vous, cela reste une démarche courante. Mais parfois, l’entreprise a la mauvaise idée de refondre le site web en question. Au motif que cela ne fonctionne pas, donc bien souvent, on va changer de CMS, ou changer de design… Mais encore une fois, on peut se poser la question : est-ce bien un problème d’outils ?

Dans la majorité des cas, non, les outils peuvent s’adapter et ce sont surtout les contenus qui vont faire la réussite du projet.

Comment réussir votre projet web ?

Au sein de l’agence Agoralink, nous accompagnons les entreprise pour réussir leurs projets webmarketing. Pour ce faire, il convient de mener une petite réflexion :

– Qui sont mes prospects ? Quelle est ma cible ?

– Quel est l’objectif fonctionnel de mon site ? C’est à dire “qu’est ce que j’attends de mon site ?” et non pas “à quoi je veux que mon site ressemble ?”

– Quelles sont les attentes et problématiques de ma cible ?

– Quels contenus produire pour répondre à ces problématiques ? Articles, images, vidéos, tutoriels…

– Quels leviers utiliser pour la diffusion de ces contenus ? Emailing, réseaux sociaux, SEO…

– Quels objectifs pour le site ?

Une fois qu’on a pu mener cette réflexion, on peut rédiger un cahier des charges fonctionnel à remettre aux prestataires web. Cela reprend ce que vous attendez de votre site et non pas ce à quoi il doit ressembler. La technologie, les outils et le design viendront s’adapter à ces attentes.

Enfin, vous l’avez compris, une fois le projet lancé, le site mis en ligne, le gros du travail débute : faire vivre le projet, mettre à jour les contenus, les diffuser régulièrement via des canaux adaptés, se former au quotidien pour comprendre les évolutions du webmarketing …

Si vous avez une projet webmarketing, et/ou que vous avez déjà été confronté aux problématique annoncées ci-dessus, les consultants de l’agence Agoralink peuvent vous accompagner dans la démarche. N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour plus d’informations.