7 conseils pour bien utiliser les hashtags sur Facebook

7 conseils pour bien utiliser les hashtags sur Facebook

Depuis peu, les hashtags envahissent Facebook. Déjà présents sur Twitter et Google +, quelques bonnes pratiques à suivre sur le réseau social le plus populaire :

1. Hissez les #hashtags au grand jour ! Utilisez les hashtags de manière publique: leur intérêt, c’est de rallier vos publications aux mêmes mots-clef. En rendant publique votre publication, les utilisateurs de Facebook pourront ainsi voir votre post parmi tous ceux qui ont utilisé le même hashtag que vous. Idéal pour réagir sur des sujets populaires avec d’autres personnes que vos amis !

Hashtag et article public

Pour cela, il vous suffit de placer votre publication en mode « public ». Attention, cela signifie donc que tout le monde peut voir cette publication…

2. Trop de hashtags tue le hashtag. Ne noyez pas vos abonnés sous une vague de dièses ! Le concept du hashtag, c’est qu’il est comparable à un mot-clef. Plus il y a de hashtags, moins on y prêtera attention.

Trop de hashtags

Ne mettez en avant que l’essence ultime de votre post, vos abonnés vous remercierons, et vous gagnerez en crédibilité.

3. Appelons un hashtag un hashtag. Choisissez judicieusement vos mots dièse, et faites très attention à leur orthographe : #CM, #community #management ou #CommunityManagement?

– Pour la première proposition, « CM »  correspond à énormément de sigles, et surtout dans toutes les langues ! Pas évident de faire le tri concernant les informations de community management quand un article est entièrement en japonais…

– Pour #community #management, attention, la zone de recherche de Facebook ne prend pas en compte 2 hashtags dans une demande.

– Pour le terme #community ou #management, on tombe sur des publications sans grand rapport avec le community management, tant les termes sont vastes…

– Quant à #CommunityManagement, il cible déjà de manière plus performante la requête : toutes les publications proposées ont un rapport avec le Community Management !

De manière générale, gardez vos hashtags courts et vérifiez qu’ils soient pertinents et porteurs de sens.

Astuce : Facebook ne prend pas en compte la casse, mais des majuscules judicieusement placées facilitent la lecture.

4. #NeRallongezPasVosHashtagsInutilement : le hashtag étant un mot-clef, il est statistiquement peu probable que vous trouviez beaucoup de personnes utilisant ce terme dans leurs publications… A part manifester un trait d’humeur, vous n’optimiserez pas la nouvelle fonctionnalité de Facebook pleinement !

Hashtag trop long

5. Créez des hashtags uniques ! Si vous créez un évènement, choisissez judicieusement le hashtag que vous utiliserez pour communiquer sur ce même évènement, mais aussi pour encourager vos fans à l’utiliser et à le propager ! Pour cela, faites quelques tests dans la recherche Facebook : #journéeduCM2013 existe déjà ? Passez votre chemin et innovez !

6. Ne trichez pas ! Ce n’est pas parce qu’il existe une émulation autour des chats rigolos sur le net qu’il est nécessaire de placer #lolcat dans chacune de vos publications… Les personnes qui recherchent réellement des #lolcat verront bien que votre publication n’a aucun rapport avec leur sujet de prédilection, et risqueraient de vous le faire remarquer… Dans ce cas, soyez honnêtes !

Hashtag et triche

7. Restez simples ! Une publication pour un « affrontement gustatif entre œnologues amateurs en région bordelaise » n’a pas besoin de #oenologie #régionbordelaise #affrontement comme hashtags… #vin #concours et #Bordeaux suffiront simplement !

Maintenant, à vos marques, prêts… hashtaguez !

Leave a comment to this post Required fields are marked *