Patrons de PME : Pourquoi vous devez vous approprier les réseaux sociaux ?

Lorsqu’un patron de PME souhaite utiliser les réseaux sociaux, ou plutôt hésite encore à utiliser les réseaux sociaux, on constate souvent que certaines idées reçues ou certaines appréhensions ressortent : Peur de dégrader la réputation de l’entreprise, peur de manquer de temps, peur de n’avoir aucun résultat … Bref, les réseaux sociaux sont souvent des sources d’angoisse pour les patrons de PME, alors que ces derniers ont tout à gagner à les utiliser. Voici donc les 5 idées reçues les plus courantes des patrons de PME sur les réseaux sociaux.

“On va dégrader la réputation de l’entreprise”

C’est sans doute une des angoisses les plus répandues : la peur d’aller sur les réseaux sociaux et de voir la réputation de l’entreprise dégradée par des avis ou commentaires négatifs… Mais posez-vous la question autrement : Si vous n’avez aucune présence sur les réseaux sociaux, qu’est-ce qui empêche les consommateurs d’aller laisser des avis (positifs ou négatifs) sur le web, sur des sites de consommateurs …? Rien ! Votre réputation online est sans doute déjà créée par les internautes ! Si vous pensez perdre le contrôle en allant sur les réseaux sociaux, détrompez vous !  Demandez-vous : avez-vous le contrôle de votre réputation aujourd’hui, sans être présent sur les réseaux sociaux ? La réponse est clairement NON ! Aller sur les réseaux sociaux, c’est prendre les devants, être pro-actif pour prendre la parole sur le web !

“On a pas le temps”

C’est également souvent un argument de la part des patrons de PME. Et celui-ci est justifié ! En effet, difficile dans une entreprise qui a déjà son fonctionnement d’inclure une activité supplémentaire : la gestion des réseaux sociaux. Le chef d’entreprise est aussi souvent le commercial, le directeur technique, le chef du SAV … et par conséquent, il ne peut pas en plus prendre la casquette de community manager ! Alors, comment faire : 2 solutions s’offrent à vous.

Intégrer un community manager, ou bien faire évoluer le poste d’un salarié de l’entreprise, en le formant et en lui dégageant du temps pour la gestion des réseaux sociaux.

Externaliser le community management. C’est une possibilité intéressante pour les petites structures qui n’ont pas besoin d’un community manager à temps complet, mais qui peuvent tout de même assurer une bonne présence sur les réseaux sociaux à moindre frais. Nous avons déjà abordé le sujet de l’externalisation du community management.

“On n’aura pas de résultats”

Faux ! Avec une stratégie bien établie, un peu de temps chaque jour ou quelques jours par semaine, vous pourrez obtenir de bons résultats, surtout pour une entreprise qui se lance et qui par conséquent par de zéro ! De plus, sur les réseaux sociaux, comme en web-marketing plus généralement, vous avez tous les indicateurs chiffrés permettant de mesurer la performance de vos actions. Une aubaine pour des entreprises aux budgets de communication limités ! Petite question que vous pouvez également vous poser : Quel est le taux de retour d’un affichage 4×3 en centre ville ? Ou d’un prospectus distribué ? Impossible de le mesurer ! Et pourtant, ces supports ont encore la préférence des patrons de PME, qui pourtant pourraient grandement optimiser leur communication grâce aux réseaux sociaux.

“On ne vend qu’au niveau local, donc on n’a pas besoin des réseaux sociaux”

Grave erreur ! Les réseaux sociaux, Facebook en particulier, sont de formidables leviers pour gagner en visibilité locale, grâce à la viralité du support ! Le ciblage Facebook est sans doute ce qui se fait de mieux aujourd’hui sur des critères géographiques et démographiques. Les réseaux sociaux sont donc une opportunité à ne pas négliger pour les PME.

“On se sert du bouche à oreille pour communiquer”

C’est une bonne idée ! Mais pourquoi ne pas utiliser le bouche-à-oreille numérique ? Vos prospects consultent forcément les avis de consommateurs, vérifient la présence des entreprises sur Facebook, sur Twitter, naviguent sur les blogs, les forums … La consommation des ménages a évolué vers le participatif et la tendance va en s’accroissant, il est donc important pour une PME de bénéficier du bouche – à- oreille sur le web, et pour ce faire, rien de tel que les réseaux sociaux.

En conclusion, on voit que les réseaux sociaux sont souvent un sujet qui interpelle les patrons de PME, mais que peu d’entre eux ont pour l’instant franchi le cap d’une présence réseaux sociaux intégrée à leur stratégie globale. Pourtant, à bien des égards, si les grandes entreprises peuvent tirer profit des réseaux sociaux, ce sont les TPE/PME qui ont tout à gagner à assurer une présence “sociale”: faible coût, possibilités d’externalisation, flexibilité, visibilité locale et/ou nationale, résultats mesurables… Alors, vous n’êtes pas encore sur les réseaux sociaux, qu’attendez-vous ?